Quelques instructions et recommandations pour des randonnées sans problème

Vous trouverez ici d'une part le fonctionnement des randonnées SLS-67 (dites mgen) du vendredi suivi de recommandations plus générales sur la randonnée en groupe.

1. Avant la rando

- plans des parkings de la prochaine rando, changements et précisions de dernière minute, mesures sanitaires voir le site sls-67

    www.clubmgen67.fr/sls-67/accueil-sls onglet randonnées du vendredi

La liste des randonnées (mise à jour si besoin) est téléchargeable sur le site. La liste des chefs de course est disponible auprès de Jean-Jacques.

Comment lire le programme des randonnées

- les randonnées sont à la journée. En été  le repas est tiré du sac, en hiver le repas se fait au restaurant sauf exception

- les longueurs et dénivelés sont donnés à titre d'information et peuvent varier. Voir le trajet de la rando sur joomeo (s’il est publié) https://private.joomeo.com/users/loisirphoto67

- les randonneurs doivent vérifier qu’ils sont en capacité de faire la rando (longueur, dénivelé, difficultés signalées, rythme…). Les randonnées du groupe 1 sont plus « faciles » que celles du groupe 2.

- les indications de temps et de distance depuis Strasbourg sont calculées par Mappy au départ du Palais de la Musique et des Congrès

- covoiturage : en période de pandémie, privilégier le RV sur le lieu de départ de la rando, sinon port du masque conseillé pour chaque personne, lavage des mains avant et après le voyage, et distanciation.

2. Inscription (et désistement)

- inscription obligatoire auprès du chef de course (la liste des chefs de course peut être obtenue par simple mail à Jean-Jacques) avant lundi soir si resto  ou avant jeudi soir si  le repas est tiré du sac.

 - le nombre d’inscrits peut être limité en fonction des possibilités d’accueil du resto ou des mesures sanitaires (dans ce cas seules les premières inscriptions seront validées)

 - en cas de désistement, prévenir le chef de course dès que possible. Pour une rando avec repas au resto,  "il pleut" n'est pas un motif suffisant pour se décommander, pensez au chef de course qui s'est engagé auprès du restaurant, et au restaurateur qui a peut-être refusé  du monde.

3. Covoiturage

- Le covoiturage n'est pas organisé par le club, chacun fait son affaire de trouver des compagnons de route. Cependant, en particulier pour les nouveaux randonneurs, il est possible de demander au chef de course de suggérer des personnes en fonction de leur adresse. En temps normal le covoiturage est recommandé pour des raisons écologiques et économiques, et aussi pour limiter le nombre de places de parking nécessaires. En période de pandémie, les mesures sanitaires s'imposent.

4. Mesures sanitaires, en fonction des normes en vigueur et changeantes

- distanciation physique

- se munir de gel hydro-alcoolique

- Pass sanitaire obligatoire pour l’accès au resto

- masque : obligatoire au resto lors des déplacements

- si un randonneur est détecté positif au covid 19 dans les 2 semaines suivant une randonnée, il devra immédiatement prévenir le chef de course afin que les autres randonneurs soient informés

5. Le jour de la rando

- en cas d’alerte météo orange (ou rouge), pas de rando (consulter le site SLS, se renseigner sur celui de météo France https://vigilance.meteofrance.fr/fr). Le chef de course n'aura peut-être pas les moyens de vous prévenir, donc restez informés.

- notez le n° portable du chef de course dans le portable chargé

- sauf avis contraire, départ à 9 h 30 du parking

- un «serre-file» avec sifflet et carte de la rando, facilite le regroupement

- à chaque carrefour, s’assurer que la suite du groupe prend la bonne direction

6. Entre deux randos

- Vous avez fait une belle rando en famille ou entre amis ? notez la précieusement.

- Les chefs de course sont des randonneurs comme vous, n'hésitez pas à proposer vous-même des randonnées. Pour franchir le pas plus sereinement, vous pouvez le faire en binôme, avec un autre randonneur du club, chef de course ou non. Les randonnées d'été sont plus faciles à organiser (pas de restaurant, jour plus long), donc pensez-y pendant l'hiver (le programme d'été se construit en mars).

7. Divers

- Equipements neige. Du 1er novembre au 31 mars ("Loi Montagne"), les pneus neige, quatre saisons ou les chaines sont obligatoires dans certaines communes de "montagne" d'Alsace, ce qui recouvre la plupart des communes de départ de nos randonnées. L'obligation est indépendante de la météo. En Allemagne les équipements sont obligatoires sur les 4 roues, mais seulement en cas de neige, de neige fondante, de givre, de pluie verglaçante ou de verglas.

- Il est prudent d'avoir sur soi sa Carte Européenne d'Assurance Maladie en cours de validité lors des randonnées en Allemagne

 Randonner en groupe

1. Rôle du chef de course

- Avant la randonnée, c’est lui qui conçoit le circuit, en évalue la difficulté (longueur, dénivelé cumulé, passages difficiles, présence d’abris ...), en fait la reconnaissance, localise un parking adapté au nombre de participants espérés. Il communique ces informations lors de la construction du prochain programme (en mars pour le programme d'été ou en octobre pour celui d'hiver).

- Une fois le circuit inscrit au programme, dans les jours qui précèdent la randonnée il surveille la météo (alertes oranges ou rouges), se renseigne sur les chasses (l'hiver), voire la présence des travaux forestiers.

- Pour les chasses en forêt  gérée par l'ONF consulter le site

Calendrier chasse ONF

ou bien appeler l'agence locale ONF concernée :

- Saverne     03 88 91 12 58   - Schirmeck  03 88 47 49 80   - Colmar       03 89 22 96 10

- Ribeauvillé 03 89 73 62 00 -  Mulhouse   03 89 46 03 28

- Au départ de la randonnée, il vérifie la liste des inscrits. Dans la mesure du possible, surtout si le groupe est important, il désigne un serre-file (voir plus bas). Il présente brièvement le parcours et accueille d’éventuels nouveaux randonneurs.

- Pendant la randonnée, il assure régulièrement des regroupements si le groupe s’étire. Il organise la traversée des routes, et le cheminement le long de celles-ci, propose des pauses boissons ou « banane ». En cas d'accident il organise les secours si nécessaire (une trousse de secours dans le sac-à-dos est recommandée) et assure la cohésion du groupe. De façon générale il prend toute décision pour assurer le bon déroulement de la randonnée.

2. Le serre-file

- Ce n’est pas simplement un randonneur qui marche en fin de groupe. Il s’assure que personne ne reste derrière lui. Si un randonneur s’arrête pour boire, se déshabiller, satisfaire quelques besoins, … le serre-file ne doit pas se contenter d’un « je vous rattraperai », il doit attendre à proximité. En cas d’incident (chute, …), le serre-file est en général au courant avant le chef de course, il est donc important qu’il stoppe le groupe. Pour cela un portable (chargé) avec le numéro du chef de course est fort utile. Un sifflet est également utile (le téléphone ne passe pas partout). Au cas où le groupe se serait trop étiré (ce qui ne devrait pas arriver), il se peut que la partie arrière du groupe se soit trompée de chemin. Dans ce cas le serre-file doit pouvoir gérer le sous-groupe. Il est donc souhaitable qu’il connaisse le parcours, par exemple en ayant fait une reconnaissance avec le chef. Celui-ci  peut ausi lui donner une copie du circuit. Il est souhaitable qu'il ait une carte de randonnée  ou un GPS.

3. Le groupe

- Et les randonneurs ? Le randonneur marche entre le chef et le serre-file. Il s’assure régulièrement qu’il est suivi par le reste du groupe. Au besoin, il attend au carrefour que les suivants voient quel chemin prendre. Pour éviter un étirement exagéré du groupe (et ne pas mettre la patience du serre-file à rude épreuve), il évite les arrêts prolongés ou trop fréquents et prévient s'il s'écarte un peu du sentier.

- Quitter le groupe. Le chef est responsable du groupe jusqu’au retour au parking. Si un randonneur (voir plusieurs) souhaite quitter le groupe, quelle qu’en soit la raison, la première chose à faire est d’alerter le chef. Celui-ci examine alors les possibilités. A priori un randonneur ne doit jamais quitter seul le groupe. Si cela ne convient pas au randonneur, il doit décharger le chef de sa responsabilité en l’indiquant par écrit sur la liste des inscrits.

Si le groupe est obligé de se scinder, il faut bien préciser comment et où se fera le regroupement.